Requiem pour un diamant

Cécile Cabanac

Fleuve Editions

  • 30 septembre 2020

    Très bon polar français.

    Si vous souhaitez lire un vrai bon polar, alors ça se passe par là !
    Il y a un peu plus d’un an, je découvrais la plume de Cécile Cabanac avec son tout premier titre : « Des Poignards dans les Sourires ».
    Entre polar rural et thriller psychologique, elle parvenait, du premier coup, à nous proposer un roman accrocheur, très bien fait, et parfaitement dosé, et j’y avais complètement adhéré.

    J’ai donc commencé son deuxième opus, Requiem pour un Diamant, avec des attentes assez importantes, ce qui est toujours risqué.
    Mais, cette fois, aucune déception à l’horizon !

    L’auteur réussit à nous proposer un nouveau thriller qui, tout en gardant les qualités du premier, se démarque excellemment afin de ne pas avoir à souffrir de comparaison.
    Il faut noter que ce petit dernier est déjà beaucoup plus citadin que son grand frère, ce qui en accentue le rythme.
    Et, si l’on reste plus ou moins dans des histoires de familles, ici nul huis-clos à prévoir.
    D’ailleurs l’intrigue en elle-même est radicalement différente. Si nous pouvons compter sur quelques morts au passage, le grand banditisme, le monde fermé de la grande joaillerie, le milieu des faussaires et le trafic international font une entrée fracassante sur le devant de la scène.
    Et sincèrement, on se régale.

    On retrouve avec grand plaisir Virginie Sevran et Pierre Biolet, nos deux enquêteurs rencontrés dans Des Poignards.
    Mais là encore, aucune crainte à avoir : vous pouvez tout à fait lire ce nouvel opus MÊME si vous ne connaissez pas encore le premier.
    Par goût personnel je préfère toutefois toujours connaître la première enquête d’une équipe, pour mieux appréhender et apprécier leur dynamique, et j’en profite pour vous dire que le premier roman est paru en version poche, et donc à un prix très raisonnable.

    Si vous avez l’occasion, n’hésitez pas à les découvrir dans l’ordre de parution. Mais, encore une fois, nulle obligation, puisque les deux enquêtes sont parfaitement distinctes.

    Personnages diversifiés, intrigue prenante, rythme soutenu, et plongée dans un monde dont on entend très peu parler, sont autant de qualités à ajouter au talent de l’auteure dans ce Requiem pour un diamant.
    N’hésitez pas !