Blond comme les blés

Sjón

Anne-Marie Métailié

  • par (Libraire)
    27 janvier 2022

    Concis et redoutable

    L’action se situe à Reykjavik, après la Seconde Guerre Mondiale. Sjon, l’auteur, raconte l’éveil politique d’un jeune homme apparemment « bien sous tous rapports », Gunnar Kampen : de sa fascination pour l’idéologie nazie à la création du parti antisémite des nationalistes.
    Et c’est glaçant. La construction du récit accentue ce malaise, entre échanges épistolaires de Gunnar Kampen où l’on suit ce terrible processus de radicalisation et fragments de vie de son quotidien à l’apparence si banal.
    Un roman saisissant et terriblement d’actualité.


  • par (Libraire)
    18 janvier 2022

    Coup de cœur de Cyril

    En Islande, après la seconde guerre mondiale, le jeune Gunnar découvre le nazisme. Rapidement, il s'en approprie l'histoire et en crée un parti.
    Un récit aussi cours que glaçant sur la banalité de la violence.
    Brillant.
    Librairie la Promesse de l'Aube