Rentree Litteraire 2017

RENTREE LITTERAIRE 2017

Ces rêves qu'on piétine
20,00

Avril 1945.
Magda Goebbels descend dans le Führerbunker avec ses six enfants. Adulée du peuple et de son Führer, l'ambitieuse "première dame" du Reich a tout fait pour effacer l'ancienne Magda, fille adoptive chérie de Richard Friedländer, commerçant, allemand et juif.
Raflé parmi les premiers, Richard n'a jamais cessé de lui écrire.
À plusieurs kilomètres, quelques rescapés des camps tentent d'échapper à l'enfer. Parmi eux, Ava, enfant du KZ-Bordell d'Auschwitz, est la dernière dépositaire d'un précieux rouleau de cuir. À l'intérieur, les lettres d'un père, raflé parmi les premiers, à sa fille ; les lettres de Richard Friedländer à une certaine... Magda.
Tandis que Magda s'enfonce dans l'abîme de la folie nazie, Ava, ultime passeuse d'une tragique mémoire, tente d'échapper à son destin.


Ils vont tuer Robert Kennedy
22,50

Un professeur d’histoire contemporaine de l’université de Colombie-Britannique est persuadé que la mort successive de ses deux parents en 1967 et 1968 est liée à l’assassinat de Robert Kennedy. Le roman déroule en parallèle l’enquête sur son père, psychiatre renommé, spécialiste de l’hypnose, qui a quitté précipitamment la France avec sa mère à la fin des années quarante pour rejoindre le Canada et le parcours de Robert Kennedy. Celui-ci s’enfonce dans la dépression après l’assassinat de son frère John, avant de se décider à reprendre le flambeau familial pour l’élection présidentielle de 1968, sachant que cela le conduit à une mort inévitable. Ces deux histoires intimement liées sont prétexte à revisiter l’histoire des États-Unis des années soixante. Contre-culture et violence politique dominent cette période pourtant porteuse d’espoir pour une génération dont on comprend comment et par qui elle a été sacrifiée. Après La malédiction d'Edgar et Avenue des Géants, Marc Dugain revient avec ce roman ambitieux à ses sujets de prédilection où se côtoient psychose paranoïaque et besoin irrépressible de vérité.
Un professeur d’histoire contemporaine de l’université de Colombie-Britannique est persuadé que la mort successive de ses deux parents en 1967 et 1968 est liée à l’assassinat de Robert Kennedy...


La Serpe , Prix Fémina 2017

Prix Fémina 2017

Julliard

23,00

Un matin d'octobre 1941, dans un château sinistre au fin fond du Périgord, Henri Girard appelle au secours : dans la nuit, son père, sa tante et la bonne ont été massacrés à coups de serpe. Il est le seul survivant. Toutes les portes étaient fermées, aucune effraction n'est constatée. Dépensier, arrogant, violent, le jeune homme est l'unique héritier des victimes. Deux jours plus tôt, il a emprunté l'arme du crime aux voisins. Pourtant, au terme d'un procès retentissant (et trouble par certains aspects), il est acquitté et l'enquête abandonnée. Alors que l'opinion publique reste convaincue de sa culpabilité, Henri s'exile au Venezuela. Il rentre en France en 1950 avec le manuscrit du Salaire de la peur, écrit sous le pseudonyme de Georges Arnaud.
Jamais le mystère du triple assassinat du château d'Escoire ne sera élucidé, laissant planer autour d'Henri Girard, jusqu'à la fin de sa vie (qui fut complexe, bouillonnante, exemplaire à bien des égards), un halo noir et sulfureux. Jamais, jusqu'à ce qu'un écrivain têtu et minutieux s'en mêle...
Un fait divers aussi diabolique, un personnage aussi ambigu qu'Henri Girard ne pouvaient laisser Philippe Jaenada indifférent. Enfilant le costume de l'inspecteur amateur (complètement loufoque, mais plus sagace qu'il n'y paraît), il s'est plongé dans les archives, a reconstitué l'enquête et déniché les indices les plus ténus pour nous livrer ce récit haletant dont l'issue pourrait bien résoudre une énigme vieille de soixante-quinze ans.


Gazoline Tango
19,00

• Né d'une mère batteuse punk dans un groupe de filles, dans la banlieue d'une grande ville française des années 1980, Benjamin Granger souffre d'hyperacousie extrême : il ne supporte aucun son… Réduit à vivre avec un casque antibruit, il est élevé par une communauté de bienveillants Pieds-Nickelés : le père Germain, alcoolique et toxicomane, Isidore, poète sans papier, et les membres du groupe comme autant de tantes délurées.

Tendre et mordant, Gazoline Tango se présente comme la chronique douce-amère d'une banlieue disparue où la poésie s'inventait encore, par obligation et instinct de survie, à chaque coin de rue.


Un loup pour l'Homme
19,00

Printemps 1960
Antoine est appelé pour l'Algérie au moment où Lila, sa toute jeune femme, est enceinte. Il demande à ne pas tenir une arme et se retrouve infirmier à l'hôpital militaire de Sidi-Bel-Abbès. Ce conflits c'est à travers les récits que lui confient jour après jour les " soldats en pyjama" qu'il en mesure la férocité.Et puis il y a Oscar, amputé d'une jambe et enfermé dans un mutisme têtu, qui l'aimante étrangement. Avec lui, Antoine découvre la véritable raison d'être de sa présence ici : " prendre soin ". Rien ne saura le détourner de ce jeune caporal, qu'il va aider à tout réapprendre et dont il faudra entendre l'aveu. Pas même LIla, venue le rejoindre