Eros et Civilisation, Contribution à Freud
Éditeur
République des Lettres
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Eros et Civilisation

Contribution à Freud

République des Lettres

Offres

  • AideEAN13 : 9782824903378
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    6.99

Autre version disponible

Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Herbert Marcuse. Dans " _Éros
et civilisation_ ", Herbert Marcuse renouvelle l'interprétation marxiste des
structures sociales répressives à la lumière d'une relecture de Freud. Il
conteste le freudisme comme théorie de l'intégration psychologique
individuelle dans la société et renverse la conception freudienne des
pulsions. Il y découvre aussi toute l'importance de l'imagination et des
forces d'utopie qui, à l'œuvre dans l'art, par exemple, semblent renfermer la
promesse d'un accomplissement du principe du plaisir. Au lieu de voir dans la
pulsion de mort le principal moteur de la destinée humaine, il soutient que
Éros (ou principe de plaisir) est la seule force capable de lutter contre
l'ordre établi (principe de réalité) et contre Thanatos, source de toutes les
résignations et de tous les pessimismes. Il s'agit pour lui, exactement comme
le fait Jacques Lacan à la même époque, mais par d'autres moyens, de redonner
au freudisme ce statut de doctrine subversive qu'il a perdu à force de
s'édulcorer au contact des psychothérapies hygiénistes et pragmatiques des
sociétés industrielles normalisées. Marcuse prône ainsi une théorie de la
libération qui le conduit à imaginer une société fondée sur le dépassement des
conflits et la possible pacification de l'existence.
S'identifier pour envoyer des commentaires.