En raison des circonstances actuelles, notre librairie est fermée et aucune expédition ne pourra être assurée pour une durée indéterminée.

L'Année du football 2010 -nº38-
EAN13
9782702141144
ISBN
978-2-7021-4114-4
Éditeur
Calmann-Lévy
Date de publication
Collection
Calmann-lévy
Nombre de pages
144
Dimensions
27 x 22 x 2 cm
Poids
1010 g
Langue
français
Code dewey
796
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible
Rarement une saison de football aura été rythmée par autant de rebondissements et d'épisodes inattendus. Sur le terrain et, parfois même, malheureusement, dans les vestiaires, voire dans les coulisses intimes... Comme dans tous les bons scénarios, les grands acteurs sont de retour. Réunies sur le Vieux-Port, 50 000 personnes ont célébré le neuvième titre de champion de France de l'Olympique de Marseille. Le premier depuis 1992. Autant dire le siècle dernier. En ce 16 mai, une marée bleue déferle devant l'hôtel de ville pour célébrer Didier Deschamps et ses hommes. Grâce au meilleur buteur du championnat (Niang) et au meilleur passeur (Lucho), les Olympiens renouent avec leur passé, en devançant Lyon, demi-finaliste de la Ligue des champions (élimination du Real !) et Auxerre, l'éternelle surprise. Avec 916 buts, notre Ligue 1 a retrouvé de belles couleurs. Et les grands clubs assument enfin leurs ambitions. Même au terme d'une saison dramatique, le Paris Saint-Germain est parvenu à s'adjuger une nouvelle Coupe de France. Ce tableau d'honneur a fière allure, même s'il manque Bordeaux qui a payé très cher le départ trop tôt révélé de son entraîneur Laurent Blanc vers des horizons bleutés. En succédant à Raymond Domenech, le président de la génération 1998 prend le pari de redonner une crédibilité à l'équipe de France qui a liquidé l'héritage d'Aimé Jacquet en l'espace de quinze jours en Afrique du Sud. Cette Coupe du monde 2010 restera, elle, comme un mauvais scénario de série B écrit avec des ficelles trop grosses pour être vraies. Imaginez-vous une prise d'otage par des milliardaires qui feraient grève ? Personne n'y croirait ! Pourtant, cette comédie dramatique a occupé toute la France durant un mois. Heureusement le football possède cette superbe ironie qui finit toujours par triompher : l'esprit du jeu offert par l'Espagne a fini par s'imposer sur la planète football. Ce triomphe des coéquipiers d'Iniesta ressemble à un encouragement pour tous les footballeurs à préférer la création, l'inspiration et l'envie de conquête. Viva España ! Grâce aux plus belles photos et à des textes bien pimentés, nous vous proposons de revivre ensemble cette année de football vraiment pas comme les autres...
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Mathieu Le Chevallier