Cahier de doléances des femmes
Éditeur
Éditions des femmes-Antoinette Fouque
Date de publication
Collection
La Bibliothèque des voix
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible
En janvier 1789, bravant l’interdit qui leur est fait d’exprimer leurs
doléances, les femmes osent faire entendre leur voix. De Normandie, Madame
B*B* écrit : « Étant démontré, avec raison, qu’un noble ne peut représenter un
roturier ni celui-ci un noble, de même les femmes ne pourraient être
représentées que par des femmes. » Après 1791 et la Déclaration des droits de
la femme et de la citoyenne, d’Olympe de Gouges, les femmes, toujours exclues
de la citoyenneté, exigent leurs droits et les fondent sur les principes mêmes
de la Révolution. La même année, Du sort actuel des femmes, texte anonyme,
demande : « Comment récompensez-vous dans votre constitution sociale le plus
sacré des devoirs, celui de produire, de soigner, d’instruire, d’élever les
enfants qui réparent le monde ? » Trois témoignages de femmes parmi l’immense
contribution de celles que la Révolution a voulu ignorer. Leurs espoirs et
leurs luttes sont les prémices d’un débat toujours actuel…
S'identifier pour envoyer des commentaires.