Du dernier tsar à l'exil, Histoire russe
Éditeur
Jourdan
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Du dernier tsar à l'exil

Histoire russe

Jourdan

Offres

  • AideEAN13 : 9782390093558
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Partage

      6 appareils

    10.99

Autre version disponible

Découvrez ce que devinrent les nobles russes après la disparition du dernier tsar au début du XXe siècle !
Du dernier tsar autocrate à Lénine, une plongée dans ce que fut la vie des familles nobles durant le début du dernier siècle. À travers le destin d'une famille, c'est celui de toute la noblesse qui se dessine?: de la chute de Nicolas II à la prise de pouvoir des Bolchevicks, alors que la guerre fait toujours rage en Europe. Perte de terres agricoles, de propriétés, vols d'objets familiaux, persécutions, exodes, emprisonnements et meurtres... L'ouvrage est séparé en trois parties?: les derniers jours de la Russie tsariste, le «?commencement de la fin?» et la débâcle. Un livre passionnant qui se lit comme un roman.
Plongez-vous dans cet ouvrage historique romanesque qui suit de près le destin d'une famille de la noblesse entre l'exécution de Nicolas II et la prise de pouvoir des Bolchevicks.
EXTRAIT
Il se leva et, sur un ton de commandement :
— Rentrez dans votre division, faites-moi parvenir, pour demain matin, votre rapport par écrit. Essayez de m'expliquer les raisons de votre conduite. Je vous préviens, tout cela tournera très mal pour vous !
Il proféra ces dernières paroles d'une voix sourdement menaçante. Elles n'émurent pas outre mesure Mordvinoff, qui déclara :
— Je suis prêt à porter toute la responsabilité de mes actes. Je ne me repens nullement d'avoir fait connaître aux troupes de ma division l'ordre d'adieu de l'Empereur. J'estime avoir corrigé ainsi la faute du haut commandant des armées qui avait défendu sa divulgation.
Pour la première fois depuis l'abdication de l'Empereur, il connaissait un instant de joie. Il manifestait, une fois de plus, son attachement à la Russie tsariste.
— Quoi ! rougit le commandant, en entendant ces paroles.
Toisant Mordinoff avec rage :
— Avez-vous perdu la tête ! Prenez garde ! Je vais vous destituer de commandant de division...
Hors de lui, il ordonna :
— Rentrez tout de suite dans votre division, reprenez jusqu'au dernier exemplaire les ordres d'adieu que vous avez distribués dans les régiments et apportez-les-moi demain matin.
Mordvinoff devint blême, ses yeux étincelèrent.
— À mon grand regret, Excellence, je ne puis exécuter cet ordre. Les officiers et les soldats de ma division ont tous recopié le texte. Faire une perquisition pour le leur retirer sèmerait, je pense, le trouble dans les régiments !
— Comment ? Vous refusez l'obéissance ! Dans ce cas, je vous mets aux arrêts et je passerai le commandement de la division à l'un des chefs de brigade qui se chargera de faire exécuter mon ordre !
— Faites ce que bon vous semble, Excellence.
À PROPOS DE L'AUTEUR
Le prince Boris Starodoubsky est né à Moscou en 1875 et mort en Belgique, où il avait trouvé refuge avec sa famille, en 1966. Général de l'armée tsariste, il a été président général de l'Évacuation de la Crimée en 1920.
S'identifier pour envoyer des commentaires.