L’Éducation des filles au temps de George Sand
Éditeur
Artois Presses Université
Date de publication
Collection
Études littéraires
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L’Éducation des filles au temps de George Sand

Artois Presses Université

Études littéraires

Offres

  • AideEAN13 : 9782848323756
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    5.99
George Sand fut, avec Michelet, avec Hugo, un des apôtres de l’éducation
populaire, protesta contre l’insuffisante éducation des filles, alphabétisa et
instruisit, outre les siens, bien des enfants autour d’elle. Autour de cette
grande figure, ce recueil propose une enquête multiple, menée conjointement
par historiens et littéraires. Plusieurs études historiques mettent en lumière
des expériences originales, parfois sans lendemain, et quelques-unes des
conquêtes réelles acquises au cours du siècle : paradoxalement, si le xixe
siècle à l’échelle internationale voit l’instruction des filles rattraper
partiellement son retard et naître une profession féminine, celle
d’institutrice, ces ouvertures ne remettent jamais en cause l’image
traditionnelle de la fragilité féminine, ni la vocation maternelle de la jeune
fille. Autour de Sand, sont interrogées, en Angleterre, en Italie, aux Etats-
Unis les représentations de l’éducation féminine diffusées par penseurs et
écrivains. D’étonnantes discordances apparaissent, entre la vivacité des
portraits de petites filles, de Sophie à Cosette ou à la Petite Fadette, et la
brièveté, voire l’absence de récit d’éducation. Ou bien entre la ferveur
éducative de Sand et son échec pédagogique auprès de sa propre fille : la part
du non maîtrisé est considérable en matière d’éducation, comme le montre
l’admirable et mystérieux récit de la vocation musicale de Consuelo. Michelet
le disait : « toute éducation est initiation ».
S'identifier pour envoyer des commentaires.