Les villes fantômes
Éditeur
publie.net
Date de publication
Collection
Critique & Essai
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les villes fantômes

publie.net

Critique & Essai

Offres

  • AideEAN13 : 9782814501812
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    2.99
La ville est un concept omniprésent : elle nous entoure, c’est aussi bien nos
circulations, nos modes d’accès à la culture ou la consommation, mais d’abord
la relation aux autres. Et la ville, c’est un mouvement : nous les avons vu se
construire, nous assistons à l’enfoncement des architectures mortes trop vite.
Nous sommes conscients de toutes les urgences que la ville catalyse, et nous
n’avons jamais abandonné les vieilles utopies : elles s’enracinent bien trop
loin dans le passé, il n’y a qu’à voir les peintres.

C’est à cela que Jean Rouaud s’affronte, figure complexe, qu’il démêle en 10
incises successives. On commence avec une déclaration de François Mitterrand,
_Le socialisme c’est la ville_ , pour s’en aller voir en cours de routes les
_villes nouvelles_ :

La ville n’existe tellement plus que lorsqu’on se propose d’en bâtir une
nouvelle, on se lamente qu’elle ne ressemble pas à une ville.

Et de là on arrivera à cette nouvelle idée de la ville qu’est Internet. Mais
c’est aussi le destin des villes de province. Et ce qu’on a tenté de
reconstruire après guerre, comment cela conditionne en partie le destin
présent. Jean Rouaud est d’Ouest, on parle de Nantes, Saint-Nazaire et Brest.

Et la ville est toujours la somme de toutes les villes, celles des voyages,
des explorations, du rêve même de la ville : on arpentera la Place Rouge de
Moscou, on croisera _Ground Zero_ , pour finir au destin centrifuge de l
’hyper-métropole qu’est Paris, sans oublier au passage ces bizarres
terminologies du genre _communauté d’agglo_.

Un texte critique et politique, qui interroge en profondeur ce qui fait notre
communauté. Ce texte est d'abord paru à Nantes dans la revue [Place
publique](http://www.revue-placepublique.fr), On ne manquera pas, pour finir,
de visiter le [site Jean Rouaud](http://www.jean-rouaud.com/).

[FB](http://www.tierslivre.net)
S'identifier pour envoyer des commentaires.