La Tiers-Mondialisation de la planète
Éditeur
Presses universitaires de Bordeaux
Date de publication
Collection
Université Montesquieu-Bordeaux IV
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Tiers-Mondialisation de la planète

Presses universitaires de Bordeaux

Université Montesquieu-Bordeaux IV

Offres

  • AideEAN13 : 9782867815744
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    • Fichier Mobipocket, avec Marquage en filigrane
    • Lecture en ligne, avec DRM
      Impression

      Impossible

    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    15.99
La Tiers-Mondialisation de la planète, c'est le laminage des classes moyennes et la polarisation riches-pauvres de l'ensemble des sociétés, les ramenant toutes à l'état du Tiers-monde d'avant les « miracles ». On peut diversement décrire ce phénomène :
« prolétarisation des classes moyennes », « classes moyennes à la dérive », « déclassement »... Bernard Conte analyse le caractère universel de cette transformation sociale comme résultat des politiques économiques néolibérales mises en œuvre depuis le milieu des années 1970.Le libéralisme régulé des « Trente Glorieuses » fonctionnait sur la base redistributive du compromis fordiste au Nord et du clientélisme nationaliste au Sud. Puis la crise des années 1970 et l'implosion du bloc soviétique changèrent la donne et le capitalisme s'orienta vers la financiarisation et la dérégulation. Dans un premier temps, le monétarisme inspira les ajustements structurels : la désinflation compétitive au Nord et les programmes du consensus de Washington au Sud. Quand leur mise en œuvre buta sur l'obstacle politique, l'ordolibéralisme prit le relais et entreprit, sur la base du post-consensus de Washington, de diffuser mondialement une « économie sociale de marché » purifiée. L'économique et le social sont alors progressivement déconnectés du politique, la démocratie devient virtuelle, la redistribution s'épuise et la classe moyenne est en voie d'euthanasie... La dynamique du capitalisme financiarisé globalise la structure sociale fortement dualisée des pays les plus pauvres : c'est la Tiers-Mondialisation de la planète. Écrit dans un style abordable évitant le jargon économique, cet ouvrage est destiné au lecteur soucieux de décrypter les liens entre politique, économique et social, sous un éclairage différent de celui que propose la « pensée unique ».
S'identifier pour envoyer des commentaires.