Isabelle C.

Le Bourreau de Gaudí
par (Libraire)
14 mai 2015

Polar à l'espagnol

Plonger dans le polar catalan, c'est partir à la découverte de Barcelone et celui qui lui donna ses lettres de noblesse, le génial architecte Gaudi. Mais c'est aussi et surtout la découverte d'une ville gangrénée par la corruption. La ville de Gaudi devient le théâtre de meurtres sordides. Des notables de la ville sont enlevés, torturés et immolés au cœur des monuments emblématiques du génie catalan. A quelques jours de la venue du pape pour consacrer la Sagrada Familia, c'est la panique. La juge en charge de l'enquête réintègre un flic, électron libre, mais surdoué. Il forme avec la sous-inspectrice Mercader, le duo d'enquêteurs chargé de résoudre ses crimes. Ils découvrent que ces meurtres prennent leur source des années auparavant à l époque où les expropriations sauvages ont laissé de nombreuses familles dans le plus grand dénuement.
Entre la main mise des familles les plus riches de la ville, les scandales politico-financiers et les énigmes maçonniques, on ne s'ennuie pas !
Même si l'auteur se perd parfois dans les détours et les détails, ce polar jouant avec les codes du genre, est une belle réussite !

06 h 41 / roman
15,00
par (Libraire)
30 avril 2013

06h41, Cécile Duffaut prend le train à Troyes pour Paris après un WE éprouvant chez ses parents. Elle a 47 ans, elle est belle, a de l’assurance et dirige une entreprise prospère.
Philippe Leduc, s’installe à côté d’elle par hasard. Divorcé, la cinquantaine bedonnante, pas très attirant.
Ils font semblant de ne pas se reconnaître, Et pourtant, 27 ans auparavant, ils ont vécu une histoire de 4 mois … une histoire qui s’est mal terminée.
Chacun revit cet épisode de sa vie, et l’incidence qu’il a pu avoir sur son avenir, inversant leurs destinées.
La force des personnages dans l’écriture de JP Blondel, tient au recul que chacun prend sur sa vie. Pas de mièvrerie, pas d’histoire classique, mais une fausse naïveté qui nous rapproche étrangement d’eux. Un plaisir de lecture qui peut nous laisser entrevoir une fin redessinée et qui nous touche …

Little Joséphine

La boîte à bulles

17,00
par (Libraire)
30 avril 2013

De Eliane G - St Paul Lyon

Vieille dame atteinte de la maladie d’Alzheimer, Little Joséphine ne sait plus distinguer le rêve de la réalité. Elle vit seule et communique très peu. Lorsqu’elle tente une sortie, Joséphine se perd dans les rues, réagissant avec agressivité. Réclamant une patience à toute épreuve, Valérie la prend en charge. Après quelques progrès, la santé de Joséphine vacille. Rares sont les moments où elle a les idées claires. Valérie ne se désarme pourtant pas et obtient une aide à domicile, une visite chez l’opticien, une rencontre dans un bar, offrant à Joséphine un peu d’humanité. Racontant ici son expérience, Valérie Vilieu nous montre la difficulté qu’a notre société à accompagner ceux que nous avons peur de nommer « les vieux ». Le tableau est sombre, réaliste, mais on y rencontre aussi une certaine dose d’humour empreinte d’humanisme. Raphaël Sarfati jongle avec les lignes pour illustrer les différents états de la malade. Au-delà des sentiments qui se dégagent, cet ouvrage souligne le don de soi et la qualité des soignants.

Les enquêtes du département V, Délivrance
par (Libraire)
25 avril 2013

Du vrai , du beau , du lourd !

Un polar, ou plutôt un thriller comme je les aime .... Le voici , le voilà ... enfin, diront certains ;-)
Il vient du froid .
Les libraires danois ne s'y sont pas trompés .
Je voulais en être "délivrée" avant de vous le "livrer"
.... En quelques mots :
Une bouteille contenant un message ayant flotté un certain temps en mer du Nord se retrouve après une longue période sur le bureau de l'inspecteur Carl Mock . Nous voici embarqués dans une histoire d’enlèvements d'enfants jamais signalés , de sectes et de tueur en série .
Tout y est , une intrigue qui nous tient en haleine jusqu'au bout , une analyse psychologique fine , des personnages attachants : ces 3 flics, que nous sommes heureux de retrouver dans leur 3ème enquête . Après Miséricorde et Profanation , voici DELIVRANCE de Jussi ADLER OLSEN .

Noces de neige
14,00
par (Libraire)
25 avril 2013

Toujours plus !

Anna, jeune aristocrate va quitter Nice pour rejoindre Saint-Saint-Pétersbourg. Irina ne voulant plus « ni avoir peur ,ni avoir froid », attend le train dans le hall de la gare de Moscou pour partir et retrouver Enzo à Nice.Un Voyage en sens inverse, à des époques différentes, mais avec les mêmes interrogations.
Voyage dans le temps de l’histoire de chacune d’entre elles. Temps subjectif qui s’entrechoque avec le temps réel. Temps qu’on veut étirer ou retarder. Temps de la lecture de son histoire...
 Gaëlle Josse se montre toujours aussi subtile et pertinente dans l’analyse psychologique des personnages. Nous retrouvons avec un vif plaisir son écriture précise.
Les mots s’articulent avec force et harmonie. Chaque mot survient pour donner toute sa plénitude à la phrase. Le texte respire.
Gaëlle Josse nous suggère ici un très beau roman, après Les heures silencieuses et Nos vies désaccordées qui nous avaient déjà enthousiasmés .