Librairie N.

Conseillé par (Libraire)
3 novembre 2022

Qui sait ou qui c’est ?

Après Ça raconte Sarah, Pauline Delabroy-Allard nous livre un roman virtuose, tout aussi viscéral, sur la recherche d’identité et le pouvoir de l’écriture.
Alors qu’elle récupère sa première carte d’identité à 30 ans, notre narratrice est foudroyée sur le parvis de la mairie par les trois prénoms qui suivent le sien : elle s’appelle Pauline Jeanne Jérôme Ysé. Et ce qui ne l’avait jusqu’alors pas perturbée outre mesure devient une question existentielle.
Survient un drame personnel et Pauline n’a plus le choix, elle se lance à corps perdu – c’est le cas de le dire – dans cette quête. Trois parties bien distinctes dans ce roman, une pour chaque prénom et chaque recherche. Jeanne, c’est une enquête familiale autour de la transmission ; Jérôme, une filature autour du SIDA dans les années 80 qui la mène jusqu’en Tunisie ; Ysé, quant à elle, une ode à l’imaginaire et à la littérature.
Qui sait ou qui c’est ?

Suzanne

8,90
Conseillé par (Libraire)
2 novembre 2022

Un livre rare, indescriptible et poétique !

Grandement inspiré de sa propre vie, Ocean Vuong écrit une lettre à sa mère qu’elle ne lira jamais. Un témoignage qui nous plonge dans leurs souvenirs les plus secrets. De mère vietnamienne et de père américain, le narrateur nous raconte des épisodes marquants de sa vie aux Etats Unis dans les années 90 : la violence de sa mère, la découverte de son homosexualité, les traumatismes familiaux de la guerre du Vietnam
Une écriture magnifique, lumineuse et transcendante; un premier roman qui ne vous laissera pas indifférent.

Louise

20,00
Conseillé par (Libraire)
2 novembre 2022

Entre roman et récit, Laura Poggioli nous fait découvrir, pour la première fois, sa plume. Une plume parfois tranchante, parfois douce, qui nous plonge dans un fait divers glaçant.
Russie, 27 juillet 2018, trois sœurs assassinent leur père, parce que c’en était trop, parce qu’elles ne pouvaient plus subir les violences, les sévices.
Et c’est cette histoire qui résonne dans le cœur de l’autrice, parce qu’à vingt ans, elle est tombée amoureuse de la Russie, et d’un homme. Et que « S’il te bat, c’est qu’il t’aime » dit un proverbe russe.
Un roman qui nous fait découvrir une histoire terrible mais aussi un pays aimé, un pays qu’on connaît si peu. Un récit, tiré de faits réels, qui nous fait comprendre que le combat féministe n’est vraiment pas fini, nul part. Des vies ébranlées qui nous donnent envie de nous battre encore plus fort pour les droits des Femmes du monde entier.

Séverine

Les Éditions Noir sur Blanc

16,00
Conseillé par (Libraire)
22 octobre 2022

Quand la mémoire se fait miroir...ou comment renouer le fil de son histoire

« Tu ne seras jamais aimée de personne, tu vas rater ta vie «
Ces mots résonnent aux oreilles d’Isabelle; les mots d’un père colère, un père solitaire, un père amer ..

Nul autre choix pour elle que d’abandonner derrière elle, la montagne qui l’a vu naître et son frère, fidèle complice de l’enfance.
Le cœur en exil les années filent, loin d’un passé tourmenté. La vie et l’amour prennent le dessus jusqu’au jour où.. Où il faut revenir , gravir la pente du chagrin pour retrouver celui qui sombre dans les brumes de l’oubli.
Avec le retour d’Isabelle les lieux ressuscitent les images des jours heureux et des heures qui blessent.
Ultimes retrouvailles de ce trio singulier pour lever le voile sur les démons de l’histoire et tenter de renouer le fil familial
Une fois encore Gaëlle Josse explore avec délicatesse et justesse le sens de nos vies.
Elle manie les mots avec grâce et pudeur pour dire nos impuissances, nos vérités et nos non-dits.

Sa poésie touche au cœur encore et encore .. un roman qui nous reste en mémoire.

Hélène

Kinga Wyrzykowska

Seuil

20,00
Conseillé par (Libraire)
22 octobre 2022

Kinga Wyrzykowska est née en Pologne en 1977 et a émigré en France enfant.

Peut-être est-ce ce qui lui donne ce regard acéré sur la société française qu’elle exprime remarquablement dans son premier roman adulte.

Inspiré par un fait divers, son récit décrit parfaitement l’engrenage qui conduit une famille composée de deux frères et d’une sœur à s’enfermer dans leur manoir normand avec leur mère, leurs conjoints et enfants.
Le déclencheur : l’irruption d’un frère caché syrien qui réclame sa part d’héritage et se rapproche « dangereusement ».

Le résultat : un roman parfaitement maîtrisé, très contemporain qui, avec en toile de fond les attentats de 2015, dresse le portrait d’une France repliée sur elle-même, qui a peur de l’autre, de l’étranger en particulier.
Mais tout cela est à la fois impitoyable et drôle, rythmé et captivant avec une montée en puissance jusqu’à un dénouement qui laisse le lecteur pantois.

Laurent